Regard sur le futur

Ce qui suit est mon résumé d'une étude parue dans ATE magazine, périodique suisse sur la mobilité nouvelle :

Prendre l'avion est beaucoup trop bon marché : une très grande partie de la pollution dans le monde provient des transports aériens et la tendance de cette part est à la hausse : 5% annuellement.

Pour freiner cette spirale, les Etats doivent s'engager en faveur des populations et de l'environnement par des mesures comme, entre autre, non pas la croissance à tout va du trafic aérien ou le développement des aéroports mais une limitation tenant compte de la santé  et la préservation de l'écosystème.

Le but de mon article : apporter ma petite pierre pour une prise de conscience de chacun sur l'inutilité d'aller au bout du monde chercher le bonheur.

Mon objectif est totalement utopique, je sais, mais c'est mon regard et l'expression de mon inquiétude : notre monde, entraîné sur un toboggan, ne veut pas savoir ce qui l'attend en fin de glissade.

Retour à l'accueil